Interview à Donato de Ieso à propos du projet Dilium

Interview à Donato de Ieso à propos du projet Dilium

11 juin 2021 By Miriam Paterna

Interview à Donato de Ieso, aussi connu come “Le prof”, co-fondateur et PDG de Dilium, une société innovante, basée à Milan et spécialisée dans le développement de projets basés sur la technologie Frontier, visant à l’évolution numériques des canaux B2B et B2C. 

Son surnom dérive du fait que Donato de Ieso était professeur de langues de programmation web et mobile. Il était aussi consultant en agence et il a eu l’idée de réunir autour de lui une équipe de jeunes talents, devenus les principaux représentants de Dilium, qui ont beaucoup d’idées créatives pour le bien de l’innovation.

Leur but est toujours celui de contribuer ainsi à une transformation numérique, en gérant des projets globaux du développement de logiciels à celui d’applications de réalité augmentée et virtuelle (le point fort de l’entreprise).

Bonjour, professeur. Nous pouvons vous appeler ainsi, n’est-ce pas? C’est un plaisir de vous rencontrer, nous vous remercions pour votre temps. Commençons par une question facile: d’où vient le nom “Dilium”?

Dans le domaine de la technologie de l’information (TI), après les heures passées à coder, il arrive souvent de trouver des mots bizarres et de parler bizarrement. Nous voulions trouver un nom unique pour notre entreprise, donc nous nous sommes concentrés sur le “titillium”, une police de caractère de l’”Accademia di Belle Arti”; de là, nous avons trouvé un mot court, immédiat et, surtout, disponible: “dilium”. Et voilà, il est devenu notre nom (et le titillium notre police de caractère officielle).

Nous avons remarqué une certaine disposition pour votre sélection de projets: la technologie de réalité augmentée, est-elle le fil rouge qui relie vos idées créatives dans leur ensemble?

La réalité augmentée est l’une des quatre “technologies de base” sur lesquelles repose la recherche et le développement de Dilium, surtout au cours des deux dernières années. Toutefois, nous voulions aussi encourager la croissance des connaissances et des compétences qui restent à découvrir dans ce domaine. La possibilité d’étudier cette technologie ainsi que les exigences du marché et de l’industrie nous a permis de développer des solutions personnalisées pour nos clients. En particulier, cela nous a permis de proposer deux solutions (dont l’une a été brevetée) qui nous ont placés sur le marché en tant qu’entreprise spécialisée dans les services de marketing et de gestion des relations avec la clientèle. Grâce à notre produit “Augmented Reality Studio” (https://arstud.com), nous avons pu offrir à nos entreprises un outil très précieux à travers lequel elles peuvent donner à leur clients une expérience vraiment innovante et immersive.

Un autre aspect très intéressant de votre entreprise, c’est votre relation continue avec les universités italiennes. Après tout, le dilium a été “incubé” dans les laboratoires de l’Université. Qu’est-ce que c’est l’ “Académie Dilium”? Comment fonctionne-t-elle?

Nous croyons qu’une solide formation universitaire est la base du développement de produits et services innovants. Dilium a été souvent soumise à une forte contamination universitaire,  parce qu’elle a été l’invitée de laboratoires innovants à Milan et aussi parce qu’elle est composée principalement d’enseignants et d’étudiants. Nous avons su créer un réseau institutionnel constitué d’universités, d’installations de recherche nationales et européennes et de laboratoires expérimentaux, en lançant des activités de recherche et développement pour les étudiants.

Nous avons aussi remarqué que vous étiez occupé à faire du télétravail. Comment votre entreprise est-elle organisée dans cette période? Que pensez-vous du smart working?

La pandémie change la façon dont nous organisons le travail. Smart working est entré avec force dans le vocabulaire commun, même si un peu tard, et le terme est confondu très souvent avec “télétravail”. Avant la pandémie de COVID-19, Dilium garantissait déjà un jour de télétravail par semaine à ses employés. Maintenant, c’est différent: nous sommes en train de développer un partenariat stratégique avec une société novatrice, Smafely (https://smafely.it). Elle aide les entreprises à gérer le processus “Smart Working”, mais c’est aussi la première plateforme à surveiller les effets environnementaux et économiques de cette façon de travailler sur l’entreprise en intégrant des algorithmes et des modèles scientifiques.

Voici une question que nous posons à tous nos invités: y a-t-il un projet que vous préférez parmi tous ceux que vous avez créés?

ARWin (https://www.dilium.com/notizie/dilium-bando-si40), bien sûr. Ce projet breveté est le résultat d’un partenariat technologique dans le domaine du développement de solutions de réalité augmentée destinées à Instant Win et “Marketing for Fun”.

Il est notre préféré car il est breveté et aussi car il est un atout important pour Dilium qui nous placera dans le paysage des entreprises technologiques innovantes dans quelques années.

Avez-vous d’autres projets pour l’avenir?

Le miroir intelligent “Leyer”, présenté au CES de 2021 à Las Vegas. C’est un miroir qui peut surveiller la santé de l’utilisateur grâce à l’incorporation d’Apple Healthkit; toutes les données recueillies et organisées seront visualisées sur la surface du miroir. Une campagne de financement participatif sera lancée prochainement, afin que les gens puissent s’abonner à notre infolettre sur le site officiel de Leyer (https://leyer.it). Il s’agit d’un projet très ambitieux, mais c’est un défi que nous avons accepté, quoi qu’il arrive. Créer un produit tout en étudiant tous ses processus, gérer les fournisseurs externes et contrôler les coûts, c’est le reflet parfait de notre philosophie: trouver toujours des solutions innovantes pour des problèmes plus anciens et plus récents.