Comment se protéger des logiciels malveillants durant l’ère Covid ?

Comment se protéger des logiciels malveillants durant l’ère Covid ?

novembre 28, 2020 0 Par Redazione

En tenant compte du contexte technologique actuel, la crise dans laquelle nous a plongés le COVID-19 est sans précédent. Avec internet et les réseaux sociaux, informations et désinformations se propagent plus rapidement que le virus. Difficile donc de démêler le vrai du faux dans ce méli-mélo. Certaines personnes malintentionnées essaient d’en profiter.

Des arnaques liées au coronavirus

Ainsi, comme le relève le gouvernement, de nombreuses arnaques liées au Coronavirus ont émergé lors du premier confinement, notamment la vente de médicaments miracles anti-covid, de kits de dépistage ou encore de certificats dérogatoires. Le phishing n’est pas en reste, avec par exemple des faux messages de l’Assurance Maladie en surfant sur la vague des cas contacts. Enfin, des logiciels malveillants et des trojans ont pu être retrouvés sur des cartes interactives et des sites webs liés au coronavirus.

Mais pas que : des cyberattaques plus globales !

Le confinement a également eu un effet notable sur le temps que nous passons en ligne. En effet, au plus fort du premier confinement et comme le révèle Médiamétrie, les français ont passé plus de 46% de temps en plus que l’année précédente sur internet. Que ce soit pour du télé-travail ou pour du binge-watching, c’est d’autant plus de temps exposés aux fraudes déjà connues, en plus de celles citées précédemment.

Des mesures barrières pour se protéger … en ligne

Se protéger revêt donc un caractère primordial, comme le recommande Interpol dans une publication estampillée COVID-19. On y retrouve entre autre les éléments suivants :

  • Protéger ses données importantes en faisant une copie sur un support externe ou dans le cloud. En effet, un logiciel malveillant peut être en mesure de supprimer ces données critiques.
  • Mettre à jour l’ensemble de son écosystème logiciel : systèmes d’exploitation, applications, antivirus pour bénéficier des derniers correctifs de sécurité
  • Privilégier les stores d’applications officiels aux sources tierces, qui bien qu’attractives, peuvent être vecteurs potentiels de logiciels malveillants.
  • Mettre à jour et diversifier les mots de passe, surtout pour vos comptes en ligne les plus importants (Google, Amazon, Facebook, Microsoft, Apple …)
  • Être vigilant sur les messages, fichiers ou liens provenant de personnes ou entité inconnues, mais aussi sur la légitimité des sites (à travers les certificats SSL) sur lesquels vous vous connectez ou donnez des informations sensibles

Source : Interpol

Cette liste peut être complémentée par des gestes barrières pour protéger votre vie privée sur internet. Spécifiquement, l’utilisation d’un VPN possède de nombreuses vertus, dont la capacité à anonymiser et crypter votre activité sur internet. Ce qui n’est pas anodin lorsqu’on sait que le gouvernement prévoit de légiférer l’accès aux sites pornographiques par contrôle de l’âge par exemple. En outre, un VPN vous permet de modifier virtuellement la localisation de votre accès à Internet. Par exemple, il vous sera possible d’accéder au contenu VOD, comme le catalogue Netflix d’autres pays. Plutôt bienvenu en cette période de confinement !